Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus J'accepte

Conjoncture des marchés

Chaque semestre, l’ORF publie la Note de conjoncture et présente lors d’une rencontre les chiffres et l’analyse de la conjoncture des marchés fonciers et immobiliers en Île-de-France, à partir des données de ses membres, et rend compte de l’activité des opérateurs. Depuis 2015, l’observation s’est enrichie du suivi des transactions foncières et des prix immobiliers autour des futures gares du Grand Paris Express et des prolongements des lignes Éole et 11. Retrouvez toutes nos analyses dans les notes de conjoncture et la synthèse des débats dans les actes des rencontres.

analyse3-10

Retournement de conjoncture en 2020 en raison de la crise sanitaire

Les dernières données fiscales disponibles permettaient d’observer les tendances de l’activité sur l’année 2019. Donnant une image d’avant la crise sanitaire de 2020, elles mettaient en lumière une activité toujours très soutenue : 63 000 transactions pour un montant de près de 41 milliards d’euros (deuxième meilleur résultat après 2018) représentant 13 400 hectares.

Les chiffres sur les ventes de terrain issus des bases notariales, qui concernent les six premiers mois de 2020, montrent quant à eux très clairement l’impact de la crise sanitaire : 1 850 transactions ont été dénombrées, c’est le tiers de ce qui avait été observé sur la même période de 2019.

Les conséquences sont également très visibles sur les marchés immobiliers. Dans le segment du neuf, selon la FPI, seuls 5 800 logements ont été mis en vente au cours du premier semestre 2020 (- 64 % par rapport à la même époque en 2019), faisant tomber à 17 400 l’offre disponible à fin juin (- 37 % sur un an). Sur la même période, les données de l’enquête ECLN indiquent pour leur part un repli de 27 % pour le nombre de logements collectifs proposés à la vente.

Sur le marché de l’ancien, d’après les notaires, les ventes au 2e trimestre 2020 sont en chute de 28 % par rapport au 2e trimestre 2019. Quant aux prix, leur hausse se poursuit et se diffuse même en grande couronne, notamment pour les maisons. Toutefois, cette évolution doit être interprétée avec prudence car les prix sont issus des compromis de vente signés avant le début du confinement.

Cette note est également l’occasion de présenter la dernière actualisation de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers (NAF) pour 2017.

Au cours de cette année 2017, la consommation brute des espaces NAF s’est élevée à 1 119 hectares, dont 524 ont été destinés à l’habitat et 487 à l’activité. Dans le même temps, 174 hectares ont été renaturés, portant la consommation nette d’espaces NAF à 944 hectares.

L’analyse selon les entités géographiques montre que 37 % de la consommation brute à destination de l’habitat s’est accomplie dans l’espace rural et 53 % de celle de l’activité dans la ceinture verte.

L’efficacité de cette consommation brute, qui rapporte les m² construits aux m² consommés d’espaces NAF, poursuit son amélioration entamée depuis 2014.

Les prochains numéros de la note de conjoncture permettront d’avoir une photo plus précise des conséquences de la crise sur les différents segments de marché.

 

• Mireille Coucaud • Philippe Pauquet • Observatoire régional du foncier (ORF)

   
 
Chiffres, analyses, éclairages de professionnels, et les dernières tendances des marchés fonciers et immobiliers en Île-de-France avec un zoom consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers
N°17 - Octobre 2020

Chiffres, analyses, éclairages de professionnels, et les dernières tendances des marchés fonciers et immobiliers en Île-de-France avec un zoom consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers

Télécharger la note

archives

LES ACTIONS DE L’ORF

Observer l’évolution des marchés fonciers

Coordonner et rassembler les différentes initiatives prises dans le domaine de la connaissance foncière

Faciliter la diffusion et la présentation de travaux relatifs à la question foncière

Organiser des rencontres et des débats

Promouvoir des partenariats

Proposer des actions visant à améliorer l’offre foncière en Île-de-France

Observatoire Régional du Foncier

© 2020 Observatoire Régional du Foncier