Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus J'accepte

Conjoncture des marchés

Chaque semestre, l’ORF publie la Note de conjoncture et présente lors d’une rencontre les chiffres et l’analyse de la conjoncture des marchés fonciers et immobiliers en Île-de-France, à partir des données de ses membres, et rend compte de l’activité des opérateurs. Depuis 2015, l’observation s’est enrichie du suivi des transactions foncières et des prix immobiliers autour des futures gares du Grand Paris Express et des prolongements des lignes Éole et 11. Retrouvez toutes nos analyses dans les notes de conjoncture et la synthèse des débats dans les actes des rencontres.

Les marchés fonciers franciliens • FÉVRIER 2018 •

Analyse des marchés fonciers

Un dynamisme de marché qui se confirme, qu’en sera-t-il de l’avenir ?

Les chiffres définitifs de l’année 2016 confirment le retour de la croissance sur les marchés fonciers et immobiliers. Après 2015, qui avait mis fin à quatre années de contraction, les transactions de terrain ont ainsi poursuivi leur croissance en 2016 (+7,2 %) pour atteindre 56 700 unités, niveau le plus élevé depuis 5 ans. Cette tendance haussière est également manifeste dans les volumes financiers : avec 31,9 milliards d’euros, il s’agit du total le plus élevé depuis 2006.
Au sein de ce marché global, les marchés urbains poursuivent leur progression et, fait nouveau, le segment de l’urbain non bâti contribue également à ce dynamisme aux côtés de l’urbain bâti.

Dans ce contexte favorable, les prix des terrains à bâtir pour maisons individuelles, après trois années consécutives de baisse, ont progressé de 5,8 % en 2016 au niveau régional. Ils atteignent en moyenne 140 500 € en Île-de-France (contre 76 600 € au niveau national). En 2017, les mises en chantier de logements individuels ont progressé de 13 %, tant en diffus qu’en secteur aménagé. Les agréments de logements sociaux, en retrait de 14 % par rapport à 2016, restent toutefois le deuxième meilleur résultat des 15 dernières années.Les réservations à la vente de logements collectifs, après une année 2016 exceptionnelle, restent tout aussi dynamiques en 2017 (près de 32 000 logements en moyenne annuelle). Les promoteurs affichent des tendances identiques, avec une année 2017 dans le prolongement du bon cru de 2016.

La conjoncture du marché de l’ancien reste elle aussi très porteuse : sur les neuf premiers mois de 2017, les ventes de logements anciens ont progressé de 21 % par rapport à 2016, tandis que les hausses de prix atteignent, en moyenne annuelle, 5,8 % pour les appartements et 2,7 % pour les maisons.

La volonté des collectivités de bien maîtriser et anticiper le développement de leurs territoires s’inscrit dans cette dynamique : ainsi les acquisitions de l’EPF ont-elles progressé de 10 % entre 2016 et 201 7et les cessions de 18 %.

Comme on peut le voir, de nombreux indicateurs sont au vert sur la période 2016-2017, mais 2018 pourrait marquer une inflexion. En effet, quelques nuances sont signalées, par les professionnels. Les Notaires annoncent une baisse des prix des terrains déclarés constructibles (-1,6 % en petite couronne et -10,3 % en grande couronne), pour l’instant visible au 3ème trimestre 2017. Sur le marché du logement ancien, ils prévoient une légère érosion des prix de vente. Les promoteurs quant à eux alertent sur un possible recul des mises en vente tous logements confondus. N’a-t-on pas atteint un plafond ?

  • Marie-Antoinette Basciani-Funestre • Philippe Pauquet •Observatoire régional du foncier (ORF)
Chiffres, analyses, éclairages de professionnels, et les dernières tendances des marchés fonciers et immobiliers en Île-de-France avec un focus sur les quartiers des futures gares du Grand Paris Express, Eole et ligne 11.
N°12 - Février 2018

Chiffres, analyses, éclairages de professionnels, et les dernières tendances des marchés fonciers et immobiliers en Île-de-France avec un focus sur les quartiers des futures gares du Grand Paris Express, Eole et ligne 11.

Télécharger la note
Actes de la rencontre

archives

LES ACTIONS DE L’ORF

Observer l’évolution des marchés fonciers

Coordonner et rassembler les différentes initiatives prises dans le domaine de la connaissance foncière

Faciliter la diffusion et la présentation de travaux relatifs à la question foncière

Organiser des rencontres et des débats

Promouvoir des partenariats

Proposer des actions visant à améliorer l’offre foncière en Île-de-France

Observatoire Régional du Foncier

© 2018 Observatoire Régional du Foncier